THEATRE DE LA MER : CHARTE (*)


Nous partons pénétrés de l'esprit des meilleurs d'entre nous,
ceux qui ont sacrifié leur vie pour notre liberté et notre dignité.
Notre résolution est de concrétiser leur espoir
dans le domaine de nos activités artistiques.

HISTORIQUE


Le Théâtre de la Mer, Compagnie professionnelle de THEATRE EXPERIMENTAL, fonctionne pratiquement depuis le 20 août 1968. Cependant la prospection en vue de nouveaux éléments continue.
     Le T.M s'est constitué malgré les énormes difficultés particulièrement financières qu'il connaît, pour pouvoir concrétiser une expérience théâtrale originale se plaçant complémentairement à l'action du du T.N.A. (1) Tout doit donc pousser à une étroite collaboration critique, franche et fraternelle entre l'organisme national et le théâtre de la mer (2).
     Dans l'esprit de ses animateurs, le T.M sera une combinaison entre une école de formation et de recherches théâtrales et une compagnie professionnelle, présentant des réalisations théâtrales.
     Conscients de la négativité d'un travail se déroulant à huis-clos entre « SPECIALISTES », notre méthode présuppose et fera le nécessaire pour encourager quiconque à venir assister à notre travail avec droit complet d'intervention et de critique. Nos portes sont ouvertes en permanence à tous, avec les mêmes droits pour le « spécialiste » que pour le balayeur du coin.
      En vue de ces résultats et en vue d'une émulation culturelle indispensable, seront organisés dans la mesure du possible des causeries, expositions, projections et week-end d'initiation théâtrale. Notre travail doit être le résultat de la participation du plus grand nombre pour s'adresser au plus grand nombre.

PREAMBULE

1) Se vouloir créateur, c'est se vouloir créateur révolutionnaire ; cela implique qu'avant de devenir créateur révolutionnaire, on se doit d’être révolutionnaire.
      2) On n'est avant-garde sur le plan culturel que tant que notre action pratique se place à la pointe du combat culturel.
POURQUOI CREER ?
I. Tout acte humain étant un acte dans la société, l'acte théâtral est donc politique.
   II. Se mobiliser, grâce au théâtre, à la lutte décisive pour sortir du sous-développement culturel, aspect de notre sous-développement général.
    III. Engager le théâtre dans la bataille actuelle, sur la base militante anti-impérialiste, anti-colonialiste, anti néo-colonialiste, et pour contribuer à la formation d'une mentalité algérienne conforme à notre option socialiste.
    IV. Cette tentative viendra compléter l'action entreprise par le T.N.A. Et le T.N.O.A (3) en particulier.
     V. Favoriser la création d'une vie et d'une émulation culturelle sans laquelle il ne peut y avoir un progrès véritable.
   Ainsi, notre action n'est pas simplement l'expression du désir d'un individu ou d'un groupe, mais répond à une nécessité historique actuelle.
POUR QUI CREER ?
Travailler pour les masses laborieuses, les fellahs, les ouvriers, les djounoud et les intellectuels révolutionnaires.
      Pour cela, chacun de nos actes doit répondre aux questions :
      - Ce que nous faisons est-il utile au peuple ?
      - Ce que nous faisons fait-il avancer la Révolution ?
      - Ce que nous faisons résulte-t-il d'une vision juste du monde et de la société ?
COMMENT CREER ?
 Se convaincre de la règle : la culture révolutionnaire surgit de la pratique, et la révolution est la forme suprême de la pratique.
     L'acte créateur ne peut réussir et voir le jour que quand certaines conditions se trouvent satisfaites au sein du groupe, conditions dont les principales se résument comme suit :
A/ Conditions générales :
 I. Extirper et combattre l'esprit bureaucratique, institutionnaliste, le parasitisme, le favoritisme, ainsi que l'esprit démagogique. Ne rien entreprendre sans la consultation de tout le groupe.
      II. Extirper et combattre l’égoïsme et toute forme d'oppression et de répression, et développer en soi l'amour du peuple, la fraternité dans le combat  commun, l'esprit de sacrifice et de dévouement.
      III. S'affranchir véritablement de la mentalité de colonisé.
      IV. Former un esprit commun avec des intelligences multiples.
    V. Édifier des rapports inter-personnels régis par l'importance de la conscience politique, l'étendue de la culture et la compétence artistique, cela dans un esprit de compréhension et de travail collectif.
     VI. Acquérir et développer l'esprit scientifique, l'amour désintéressé du savoir et de la recherche, de la sensibilité artistique.
    VII. Refuser l'esprit de la « Proletkultur » pour s'intégrer totalement, grâce à l'application du théâtre-guérilla, aux masses pour s'éduquer en leur sein et les éduquer, établissant ainsi un dialogue vivant, sincère et permanent avec la population.
B/ Principes artistiques
I. Être révolutionnaire dans la vie implique être révolutionnaire dans le théâtre, dans son contenu et dans sa forme.
     II. Promouvoir une culture du réel, directe et socialiste.
     III. Chaque acte artistique ne peut être entrepris que s'il sort vainqueur de la critique et de la remise en question scientifique. Chaque acte artistique doit répondre à la question : pourquoi comme ceci et non pas comme cela ?
      IV. Être conscient que plus le niveau artistique est haut, plus l'impact politique est profond.
     V. Entreprendre la création d'un théâtre qui ne peut être qu'expérimental, en vue de la recherche d'un art tirant sa matière première et présentant un contenu et une forme issus des réalités socio-historiques nationales.
    VI. Complètement résolus à ce que les points énoncés ci-dessus ne demeurent pas simple phraséologie trompeuse, mais reçoivent une APPLICATION PRATIQUE fidèle, TOUTES NOS FORCES PHYSIQUES ET INTELLECTUELLES SERONT MOBILISEES AVEC L'ESPOIR DE REUSSIR.
Claire-fontaine (Oran), septembre 1968.
_____
(*) Rendue publique fin septembre 1968, elle constitue le premier document du Théâtre de la Mer.
1. Le Théâtre National d'Alger.
2.  La compagnie n'obtient jamais d'autorisation pour une existence légale, ni un local à Oran. Elle continua à exister de fait, en vivant et en travaillant dans une villa abandonnée, à une vingtaine de kilomètres de la ville, précisément à la plage de Claire-fontaine.
3. Le Théâtre National de l'Ouest Algérien, situé à Oran.

      

Retour aux articles