AUTOGESTION E HÉTÉRO-GESTION :
                                              DU PROCESSUS DE RUPTURE RÉVOLUTIONNAIRE
                                              AU SYSTÈME CONSERVATEUR TOTALITAIRE.

                                      Etude comparative Russie - Algérie



   

Partie théorique introductive publiée en italien in Invarianti, revue italienne, trimestrielle politico-culturelle, en 3 livraisons (
n. 7, An II, Automne 1988 ; n.8, An III ,
Hiver 1988-89 ; n.9-10, Printemps-Eté 1989), Antonio Pellicani Editeur, Rome, Italie.

   




Présentation


  « L'émancipation des travailleurs
est l'oeuvre des travailleurs eux-mêmes. »
Association Internationale des Travailleurs,
1868.


Le point de départ de la recherche est le suivant : Commune de Paris de 1871, Soviets russes de 1905, puis de 1917-21, Conseils ouvriers allemands de 1918, Comités ouvriers et/ou de paysans de la même époque en Europe, Commissions Ouvrières de 1936 en Espagne, et ainsi de suite jusqu'aux Comités d'autogestion en Algérie, à Solidarnosch en Pologne, etc.

Pourquoi des masses (exploitées économiquement, dominées politiquement, aliénées culturellement) et trop peu  d'intellectuels risquent leur vie dans la revendication d'autogestion sociale généralisée, comme la moins mauvaise des organisations de la vie en comun.
Que voulaient-ils réellement ?

Comment entendaient-ils concrétiser leur but ?
Quels ont été résultats ?
Quelles leçons pratiques offrent-elles pour le présent ?




Retour à PUBLICATIONS SOCIOLOGIE