Alhnana, ya ouled !
(La tendresse, les enfants !)

 

  


2012.

Ecriture, chorégraphie et mise en scène.




   

     Comment, aujourd'hui, en Algérie, la tendresse peut surmonter les préjugés causés par des situations sociales (chômage) et psychologiques (sexualité) défavorables et, au-delà, comment la violence peut être affrontée par une défense non violente, ce sont les thèmes de la pièce, à travers l'histoire d'amour entre les jeunes Hourya (Liberté) et Chafik (Compassion).
     La pièce est écrite et réalisée comme théâtre cinématographique. Le cinéma est dans le moins de paroles possibles en faveur de l'action, un jeu sobre, des changements de lieux fréquents, un rythme de scènes plutôt courtes, un éclairage d'ambiance expressionniste. Le théâtre est dans le jeu des interprètes, une scénographie et un décor essentiels, laissant à l'imagination du spectateur la création des lieux selon sa fantaisie.
     Les vidéos de la pièce et du documentaire sur sa genèse sont disponibles auprès du Commissariat du Festival International du Théatre de Béjaia 2012, au Théatre Régional de Béjaia. Si besoin est ils peuvent être demandées ici



    
                                          


Kadour NAIMI

                                                             Répétitions




                   Images de la pièce

















En savoir plus in Livre 4 
ici











CONTACT